MASSACRE

LLUÏSA CUNILLÉ

Tuerie de personnes ou d’animaux sans défense autant que processus de destruction psychique ou intellectuelle, Massacre évoque aussi le nom donné au trophée de chasse formé de la tête et des bois d’un cervidé. Le huis clos à l’oeuvre dans Massacre est selon le metteur en scène un véritable thriller, une pièce à suspense à la Pinter. La scène se déroule dans un hôtel isolé, à plusieurs kilomètres d’un village qui semble lui-même en cours de désertion. S’y rencontrent deux femmes à un moment charnière de leur vie : la première est sur le point de fermer son établissement faute de clients, la seconde y a réservé une chambre pour la semaine et compte bien y rester. Tel un rituel, dans une atmosphère d’inquiétante étrangeté, elles se retrouvent chaque soir dans le salon. Les mots apparemment ordinaires laissent progressivement entrevoir le trouble qui les habite, jusqu’à l’arrivée impromptue d’un homme qui fait voler en éclats leur équilibre précaire

DISTRIBUTION

Texte Lluïsa Cunillé

Traduction Laurent Gallardo

Mise en scène et scénographie Tommy Milliot

Dramaturgie Sarah Cillaire

Lumière Sarah Marcotte 

Son Adrien Kanter 

Assistant mise en scène Matthieu Heydon 

Avec Sylvia Bérgé, Clotilde de Bayser, Nâzim Boudjenah 

PRODUCTION 

Production Comédie - Française / Man Haast

Texte traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez

SPECTACLE CRÉÉ LE 23 JANVIER 2020 À LA COMÉDIE-FRANÇAISE

Photo © Alain Fonteray